Citations de Raquin Bernard

Fantaisie et Sérieux

Citations A

 

« Finalement, nous sommes comme les escargots : c’est l’autre notre coquille, c’est lui qui nous attire et nous permet de grandir. » (dans Continent Chagrin)

 

« C’est si bon, parfois, de n’avoir rien à perdre… » (dans Continent Chagrin)

 

« Hier était aussi un aujourd’hui. Aujourd’hui deviendra hier, et même demain deviendra hier. » (dans Continent Chagrin)

 

« Il n’y a qu’avec ceux qu’on n’aime pas qu’on peut tout approuver, soit parce qu’ils sont si méchants qu’on ne va pas se fatiguer, soit parce qu’on s’en fiche pas mal. » (dans Continent Chagrin)

 

« Il faut toujours s’efforcer de ressembler à l’avenir ! » (dans Continent Chagrin)


Angoisse :

« Les gens, il faut se les farcir ! Ils vous angoissent et après vous accusent d’être angoissé ! » (dans Continent Chagrin)


Age :

« L’âge n’a pas d’importance, ce qui compte c’est si l’on s’y sent bien. » (dans Continent Chagrin)


Absurde :


(dans Rire chaque jour)


Adolescence :

« L’adolescence est une maladie comme une autre, à évolution lente. Jadis, la rémission survenait spontanément à l’âge adulte. Aujourd’hui, elle peut durer jusqu’à trente-cinq ans et plus. » (dans Rire pour vivre)

 

« L’adolescence est un moment de la vie où on éprouve le besoin d’être en groupe, d’être conforme, de s’uniformiser. Comme le besoin sexuel et le désir de plaire sont immenses, on est esclave du regard de l’autre, effrayé par le jugement et la critique.» (dans les Grandes manipulations des temps modernes))


« Les propagandistes savent que les adolescents ne sont que des munitions entre les mains des adultes, de pauvres marionnettes naïves et émotives, qu’on téléguide avec de bons sentiments.» (dans les Grandes manipulations des temps modernes)


Age d’or :

« La quête de l’age d’or annonce le temps des massacres et ouvre les portes de l’enfer.» (dans Un Juif nommé Mahomet)

 

« Dès qu’on parle d’âge d’or, de lendemains qui chantent, on est conduit à oublier un détail : la réalité. Plus on construit son rêve, plus on se scandalise que les autres y résistent, et plus on a envie de les faire souffrir. Les révolutionnaires partagent avec les prophètes une incroyable cruauté à l’égard de leurs ennemis. Qu’ils s’estiment représentants de Dieu, du Peuple, de la Juste Cause, ils glissent doucement dans la mythomanie, puis dans la paranoïa. Dès que le monde s’oppose à leurs desseins, s’ils en ont les moyens, ils tuent une partie de ceux qui les entourent. La dictature ne vaut rien pour l’humanité, ni pour Dieu. » (dans les Grandes manipulations des temps modernes)


Aide:

« On n’aide pas les gens malgré eux, sous peine d’affronter leur colère ou de les faire fuir.» (dans Sortir du Triangle dramatique)


Amour:

« Je n’ai pas eu l’amour que j’espérais, seulement celui que je méritais.» (dans Rire pour vivre)

 

(dans Humour chaque jour)

Publié dans Citations | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire