Si vous avez subi une opération de la déformation de l’avant-pied, pour pouvoir accélérer le processus de guérison et pour réduire la douleur de la cicatrisation, une rééducation est nécessaire. Mais comment y parvenir ? Une bonne question que se pose surement un grand nombre de personnes. Cependant, pas de panique. Nous allons vous apporter le maximum d’informations dans cet article, pour que vous puissiez vous rétablir dans les plus brefs délais. 

L’opération hallux valgus en deux mots

L’opération hallux valgus est basée sur une opération osseuse. Cela concerne les gens qui ont un certain problème au niveau de leur pied. Dans la majorité des cas, ce problème apparait à partir de 40 ou 50 ans. Une fois que la douleur au niveau des pieds est importante, il convient de consulter un professionnel.

L’intervention est simple et rapide. D’ailleurs, cela ne requiert pas une longue durée d’hospitalisation. Cependant, pour accélérer la guérison et pour améliorer la cicatrisation, mieux vaut se lancer dans la rééducation, une étape conseillée par les professionnels pour tous les patients qui ont subi une opération hallux valgus. 

Durant les trois premières semaines

Votre opération s’est déroulée à merveille et aujourd’hui, vous vous demandez ce que vous devrez faire pour accélérer la cicatrisation et améliorer la guérison ? Dès votre retour à la maison, jusqu’à la troisième semaine, suivez ces quelques conseils. 

  • La lutte contre l’œdème

L’un des éléments qui tourmentent les gens qui viennent de subir une opération hallux valgus est l’œdème. En fait, de manière générale, une opération de l’avant-pied entraine un œdème, dont son importance varie en fonction de la personne et de son état veineux préopératoire. Si vous avez une insuffisance veineuse chronique, il est fort probable que l’œdème postopératoire soit marquant. Pour cela, l’idéal sera de les mettre en l’air.

Pour ce faire, essayez de toujours surélever vos pieds, la nuit. Et durant la journée, n’oubliez pas de prendre une pause de 3 à 4 heures, pendant lesquelles vous allez vous allonger sur une chaise longue. Dans tous les cas, évitez de croiser les jambes, pour ne pas augmenter l’œdème. 

  • La marche

Une autre étape indispensable pour votre récupération est la marche, que vous pourrez même effectuer le lendemain de votre opération. Durant les deux semaines qui suivent, vous devrez effectuer au moins 2 heures de marches par jour. Vous pourrez l’augmenter la troisième semaine. 

Cependant, pour ne pas ressentir trop de douleurs durant la marche, mieux vaut choisir des Chaussures pour hallux valgus. D’ailleurs, cela est même conseillé par les professionnels. Ainsi, avant votre opération, pensez d’abord à vous procurer des chaussures. Aujourd’hui, ces dernières se déclinent sous plusieurs formes et modèles, pour que chacun trouve ce qui convient le plus à ses pieds et à la chirurgie. 

Les pansements

Un sujet qui inquiète les patients : le pansement. Dans la plupart du temps, votre chirurgien réalise votre pansement avant que vous partiez. Vous aurez un contrôle dans le 21e jour. Et c’est là que le médecin va défaire votre pansement et regarde l’état de votre pied. Vous ne devrez donc pas toucher le pansement. Si un cas étrange se produit, l’idéal sera de contacter immédiatement votre chirurgien.

Si l’œdème diminue lors de votre contrôle, le docteur pourra vous conseiller de ne plus porter les chaussures spéciales. Vous pouvez donc porter les chaussures classiques. Seulement, pour éviter la douleur et les autres effets, il est toujours préférable de miser sur ces chaussures larges à semelles rigides. 

Après trois semaines

Après la consultation, vous pouvez porter des chaussures classiques, mais ne choisissez pas des chaussures trop serrées. En outre, pour continuer à accélérer la guérison, il faut bien respecter les heures de repos, tout en laissant en l’air vos jambes. 

Concernant la disparition de l’œdème, à noter que cela dépend du patient. Si pour certains, cela ne peut disparaitre qu’au bout de 4 à 5 mois, pour d’autres, cela est invisible après quelques semaines seulement. En principe, vous devrez avoir un contrôle au 45e jour. C’est à ce moment que le docteur vous dira si vous devrez effectuer une autorééducation ou pas. 

L’autorééducation

L’autorééducation est une étape spéciale et indispensable, qui doit être effectuée après le deuxième contrôle, sous l’accord du médecin bien évidemment. Dans le cas où l’œdème est encore important à ce stade, le médecin pourra vous conseiller de consulter un kinésithérapeute pour réaliser le massage. L’autorééducation consiste à réaliser des exercices passifs et actifs.

En ce qui concerne les exercices passifs, avant toute chose, sachez que, vous ne pouvez les réaliser que sur des supports confortables. Cela consiste à mobiliser doucement votre gros orteil et à réaliser des mouvements doux de flexion. Attention, mieux vaut aller en douceur pour éviter la raideur. Par la suite, réaliser des flexions des autres orteils, car ces derniers ont souvent tendance à s’ankyloser. 

Quant aux exercices actifs, cela consiste à marcher pieds nus pour mettre vos pieds en mouvements. Cependant, choisissez un sol plan et propre pour être parfaitement à l’aise. Dans tous les cas, si vous ressentez ou constatez quelques choses d’anormales, il est toujours conseillé de consulter immédiatement un professionnel en la matière pour ne pas aggraver la situation.