La fatigue réactionnelle n’est pas forcément  liée à une maladie grave car c’est la plus grande phobie des personnes atteinte de cette asthénie. C’est souvent le mélange de stress et d’angoisse qui pourrait la déclencher.

Actuellement, il n’existe pas encore de méthode universelle pour la prévenir. Néanmoins, certaines pratiques pourraient très bien minimiser ses méfaits.

Adopter un mode de vie sain

  • Toujours avoir un sommeil réparateur:

Le sommeil joue un rôle très important pour la prévention et le traitement de la fatigue chronique. Pour ce faire, il est plus que capital de dormir sur des horaires réguliers et de préférence avant 23h. Dès le moment où vous sentez que vous avez une trouble du sommeil, il est préférable de prendre de la mélatonine. Contrairement à un somnifère, cette hormone de synthèse pourrait offrir un sommeil réparateur sans risque d’accoutumance.

  • Eviter l’excès d’activité :

Lorsqu’on travaille trop, on peut vite être sujet à un burnout. Et comme vous devriez le savoir, cette forme de stress est une porte ouverte qui mène vers l’asthénie réactionnelle. Pour le prévenir donc, sachez connaitre vos limites et prendre le temps d’arrêter quand vous n’en pouvez plus.

  • Manger sainement :

Les aliments apportent de l’énergie, mais la malbouffe pourrait engendrer stress et angoisse. Tant que possible donc, il est conseillé de favoriser une alimentation saine.

  • Consommer de l’alcool avec modération :

Pour les personnes qui peuvent potentiellement contracter une asthénie réactionnelle, la consommation de l’alcool doit être bannie. A la limite, il faut au moins savoir se modérer.  

Effectuer des activités qui détendent

Pour se détendre, tout un chacun pourrait avoir des préférences qui leur sont propres comme la lecture, la musique, les ballades… Mais pour atténuer au maximum son niveau de stress, il faut en parallèle effectuer des activités de relaxation. Parmi celles qui sont réputées efficaces, il y a le yoga, le massage tantrique et le spa.

A part tout cela, faire du sport pourrait aussi grandement détendre car presque toutes les activités sportives libèrent des hormones du bien être comme l’endorphine, l’ocytocine, la  mélatonine, et la dopamine.

Prendre des compléments alimentaires

Outre ces méthodes, consommer des compléments alimentaires pourrait aussi prévenir la fatigue réactionnelle.  Un complément à base d’acérola par exemple pourrait apporter plus de tonus pour attaquer la journée car cette plante est très riche en vitamine C. La maca et la rhodiola sont aussi réputées pour être des tonifiants naturels. Enfin, il y a également la spiruline qui est un complément à base d’algue bleue. Très riche en nutriment, à part réduire l’effet de fatigue, elle apporte aussi plein de bienfaits pour l’organisme.

/ !\Attention/ !\ : Pour réduire la sensation de fatigue, beaucoup se penchent sur la consommation de boisson énergétique et de caféine. Toutefois, il convient de noter que ces produits ne combattent pas la fatigue mais donne tout simplement au corps un petit coup de fouet.