Les dents ont une importance capitale pour l’esthétique du visage et la mastication. Pour qu’elles puissent effectuer correctement leur rôle, les dents disposent de divers tissus de soutien dont l’os alvéolaire. A un moment donné pour diverses raisons, cet os alvéolaire qui soutient la dent sur l’arcade maxillaire se résorbe, ce qui produit des conséquences néfastes pour la personne concernée. La présence de dents contribue dans une large mesure à la conservation de l’os alvéolaire. Afin de mieux comprendre ce phénomène et adopter les solutions adéquates, nous allons voir la définition de l’atrophie alvéolaire, les conséquences et les solutions qui s’offrent aux patients.

Définition

L’atrophie alvéolaire est un phénomène physiologique qui affecte les crêtes osseuses alvéolaires. En l’absence de dents, l’os alvéolaire se résorbe car les mouvements des dents qui stimulaient cet os pour maintenir une certaine hauteur sont inexistants. En effet, lors de la mastication ou d’autres contacts des dents entre elles, des mouvements microscopiques sont utiles pour l’os alvéolaire. L’atrophie de l’os alvéolaire peut aussi avoir d’autres causes comme le diabète de type II ou l’ostéoporose ou même une gingivite sévère. Dans tous les cas, la perte d’une dent à cause d’une extraction ou d’autres facteurs est la principale cause de la résorption de l’os alvéolaire. Plus les dents manquantes sont nombreuses, plus la diminution de la hauteur et de l’épaisseur de l’os est considérable.

Conséquences de l’atrophie alvéolaire

La conséquence la plus évidente de l’atrophie alvéolaire est l’aspect esthétique du visage. En effet, l’os alvéolaire contribue au soutien de la structure osseuse du visage. Lorsque cet os est atrophié et perd de la hauteur, l’aspect général de la figure se modifie et devient plus affaissé. Une autre conséquence de l’atrophie de l’os alvéolaire est la difficulté à remplacer les dents. En effet, l’os alvéolaire est indispensable pour la pose d’implant par exemple ou pour un meilleur soutien du bridge. L’os alvéolaire étant moins élevé et moins épais, le remplacement des dents devient plus ardu. Si les dents naturelles perdues ne sont pas remplacées, des problèmes de mastication surviennent, ce qui impacte l’équilibre au niveau de l’alimentation. En outre, les aliments n’étant pas bien broyés, des troubles digestifs peuvent survenir.

Les solutions préventives et curatives

A titre préventif, la meilleure méthode pour éviter la perte des dents et donc l’atrophie alvéolaire est la bonne hygiène bucco-dentaire. Des vidéos en salle d’attente des dentistes et d’autres vidéos éducatives peuvent contribuer à renseigner les patients sur les conséquences néfastes de l’atrophie de l’os alvéolaire. Suite à la perte ou à l’extraction des dents, il est recommandé de procéder rapidement à un plan de traitement dentaire dont leur remplacement. Si l’implant est l’option de remplacement choisie, optez pour un implant à large diamètre. Ce choix permettra d’offrir un meilleur support pour le patient. Si l’atrophie de l’os alvéolaire a déjà commencé et qu’une partie de l’os est déjà perdue, il faudra procéder à une opération de greffe osseuse. Une greffe osseuse de type ostéogenèse est préférable car elle permet la stimulation de la croissance de l’os alvéolaire.