Environ un adulte sur cinq souffrirait de parodontite selon les estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Mal soignée, cette maladie infectieuse qui touche les dents provoque des dégâts importants. Pourtant, elle reste méconnue. Comprendre les causes et les manifestations facilite les préventions et les soins. Faisons le point avec les informations d’un spécialiste en parodontologie à Bourg en Bresse.

Le parondotite, une inflammation du parodonte

Les dents restent en place grâce au parodonte, un ensemble formé par les gencives, l’os alvéolaire, le cément et le ligament parodontal.

Les praticiens ont identifié deux principales causes. Une mauvaise hygiène bucco-dentaire stimule la multiplication de mauvaises bactéries, déséquilibrant ainsi la flore buccale. Cette situation entraîne une prolifération des bactéries pathogènes.

L’affaiblissement du système immunitaire augmente aussi les risques de parodontite. Par ailleurs, certains facteurs aggravent la maladie. Entre autres le tabagisme, les pathologies systémiques telles que le diabète et les infections au VIH.

Les symptômes de la maladie parodontale

La parodontite touche une ou plusieurs dents. L’organe souffre lorsque les bactéries s’accumulent. Le saignement de la gencive constitue un début.

L’absence de soins accélère la progression de la maladie. Malgré des brossages réguliers, vous ressentez un mauvais goût et vos proches se plaignent de votre haleine fétide. La gencive ne joue plus son rôle, la dent devient instable et se déchausse. Si aucune mesure n’est prise, la perte devient inévitable.

Les éventuelles complications sont très graves. Les dentistes seront obligés d’enlever les dents situées aux alentours pour empêcher un abcès. La parodontite favorise également les problèmes cardiovasculaires et les infections broncho-pulmonaires.

Soigner la parodontite : plusieurs traitements existent

Une bonne hygiène dentaire suffit durant les premières phases. Que vous utilisiez une brosse à dents manuelle ou électrique, l’efficacité du brossage repose sur le respect des techniques. Votre dentiste peut aussi vous prescrire des bains de bouche ou un dentifrice spécial.

Si le mal est plus profond, le chirurgien dentiste procédera à un détartrage parodontal pour éradiquer les foyers bactériens. Un surfaçage devient nécessaire en cas de destruction du tissu osseux. Il permet de supprimer les dépôts de tartre en profondeur, situés sous la gencive.

La chirurgie constitue un dernier recours. Elle vise deux objectifs : effectuer un nettoyage en profondeur et reconstituer les os endommagés.

Le praticien peut prescrira des antibiotiques en cas d’infection agressive, respecter les doses et la durée du traitement est indispensable.

Prévenir la parodontite : acquérir des habitudes saines

Mieux vaut prévenir que guérir, ce principe est également valable pour la parodontite. Une bonne mastication facilite la digestion et contribue à l’élimination des plaques. Prenez le temps de bien mâcher les aliments au lieu de les avaler rapidement.

Deux brossages quotidiens, matin et soir, limitent la formation des plaques dentaires et ralentissent leur progression. Privilégiez les brosses à dents à poils souples et adoptez la bonne technique. Des accessoires tels que les fils dentaires renforcent l’efficacité de vos actions.

Enfin, un contrôle régulier chez le dentiste est recommandé. Il vérifiera l’état de vos dents, effectuera les premiers soins et ses précieux conseils vous seront très utiles.