L’infection au VIH atteint directement le système immunitaire qui affaiblit directement l’organisme tout entier. Ainsi, il est d’importance cruciale de savoir se protéger contre ce virus. D’ailleurs, ce genre de maladie est toujours là où on ne l’attend pas. Il faut être  toujours vigilent.

Le test rapide de dépistage du VIH

Le VIH ou le virus responsable de la maladie du Sida. Si vous pensez-y avoir été exposé ne serait qu’un tout petit peu, songez à faire un test de dépistage de l’infection dans les plus brefs délais.  De nos jours, plusieurs institutions proposent gratuitement le TROD qui est un Test Rapide d’Orientation Diagnostique. Il permet d’avoir un résultat fiable dans une attente maximale de 30 min (la rapidité dépend de la marque utilisée). Ce test se fait à partir d’un prélèvement de gouttes de sang sur les bouts de doigts. Il consiste à détecter les anticorps anti-VIH1 et anti-VIH2. A la fin, deux résultats sont à prévoir. Si vous avez un test positif, d’autres tests de confirmation seront réalisés sur vous. Dans le cas contraire : un test négatif, vous n’avez donc pas contracté le virus du VIH.

Mieux vaut toujours prévenir que guérir…

Bien que les traitements du sida soient de plus en plus nombreux, le sida persiste encore. Il sera ainsi judicieux de continuer à se protéger. Voici quelques bons moyens à prendre en compte.

  • L’utilisation des préservatifs

Les préservatifs constituent le procédé par excellence (n°1) de la prévention contre le sida. Comme vous le savez sans doute, ils sont les plus accessibles sur le marché et restent dans le pouvoir d’achat de tout le monde. On distingue deux sortes de préservatifs : ceux faits pour les hommes mais encore ceux faits pour les femmes. Leurs modes d’emploi sont tout à fait différents (à voir sur les notices). Cependant, ils permettent de viser les mêmes objectifs. Les préservatifs empêchent la transmission de différentes maladies infectieuses (MST, IST, le sida y compris). Ils sont également utilisés dans le cadre de la contraception. Malheureusement les exceptions existent toujours, ce qui n’exclut pas l’efficacité des préservatifs.

  • Privilégier les matériels médicaux stériles

Dans les hôpitaux et les centres de santé, il est évident que les matériels employés sont automatiquement stérilisés. Cette remarque est réservée pour les usages externes des seringues, des aiguilles, coton et même des compresses. N’oubliez pas que le Sida se transmet aussi avec ceux-ci. Les pharmacies constituent les revendeurs les plus fiables. Veillez finalement à les utiliser qu’une fois et dans des normes très strictes.

  • Ne jamais rater l’occasion de faire un test

Les tests de dépistage de l’infection se font soit à votre demande soit sous la prescription d’un médecin. Dans le cas où ils sont sur ordonnance médical, le test est remboursé à 100 % par l’Assurance maladie. D’ailleurs, ils peuvent se faire n’importe où que vous soyez. Si vous faites partie des personnes éloignées des centres de santé, le CeGIDD (Centres gratuits d’information de dépistage et de diagnostique) est présent. Il vous propose des tests totalement gratuits. Pour d’autres parties plus accessibles, vous pouvez directement consulter les laboratoires agréés.

N’oubliez jamais que les tests de dépistage apportent à la fois de l’assurance et de l’avance. Dans le cas où vous êtes atteint, vous pouvez commencer immédiatement les traitements. Dans l’autre cas, vous serez plus serein.